Dinan, ville de cinéma

C'est à Dinan, ville labellisée d'Art et d'Histoire, réputée pour son patrimoine historique, ceinturée de remparts et d'un imposant château, que des personnalités du cinéma ont aimé fermer les yeux et plonger le temps d'une visite dans une autre époque pour imaginer des histoires. Plus encore, il s'y sont attachés.

Le réalisateur Claude Chabrol aimait s'emparer de la cité médiévale pour poser ses caméras, tournant des scènes dans la pittoresque rue Haute-Voie et surtout la très cinématographique place Saint-Sauveur. C'est l'une des raisons qui a notamment poussé le cinéaste à tourner Inspecteur Lavardin (1986) au cœur de la cité médiévale.

Il a apporté son soutien dans la création d'un cinéma moderne équipé de cinq salles à Dinan, séduit par l'idée que l'établissement soit placé à l'endroit même où il avait tourné. Proche de l'exploitant Claude Lagrée, il est resté le parrain de cinéma Vers le Large, l'actuel Emeraude Cinémas.

Dinan est une ville qui donne aussi bien aux adultes qu'aux enfants une imagination débordante et l'envie de créer des histoires. Le réalisateur Jacques Monnet fictionnalise l'histoire de son enfance passée à Dinan sous l'occupation en réalisant le film Promis..Juré! (1987) avec Roland Giraud. L'acteur Jean Rochefort trouvait également ses racines en Bretagne et plus particulièrement à Dinan où il a passé sa jeunesse, il s'est longtemps souvenu de son enfance heureuse sur les bords de Rance.

Le journaliste Patrick Poivre D'Arvor est un autre amoureux notable de Dinan où il est passé pour la première fois derrière une caméra en réalisant Mon frère Yves (2012).

Qui sommes-nous ?

Le Festival Films Courts Dinan est une association loi 1901 créée en 2018 par Philippe Gautier.

En 2017, Philippe Gautier organise une soirée dédiée aux courts-métrages en partenariat avec Emeraude cinémas. L'évènement fait salle comble et la municipalité de Dinan décide de soutenir l'évènement dans le cadre d’un festival annuel.

"Dinan doit être une vitrine sur le cinéma de par son label, ville d'Art et d'Histoire, et possède tous les atouts pour accueillir un très grand festival de cinéma consacré au format court. J'ai envie de prendre la responsabilité, même très jeune, d'aider des talents à diffuser leur travail. J'ai moi même été empêché de le faire quand j'ai réalisé mon dernier court-métrage et il n'y a rien de plus frustrant que d'être privé d'avoir la récompense de cet exercice, c'est en salle et devant un public." Philippe Gautier, délégué général.

Les 16 et 17 Novembre 2018, Dinan accueille la deuxième édition du festival avec la création d’une Compétition officielle ouverte aux films professionnels, une Compétition jeunes talents qui vise à valoriser l'autoproduction et une Compétition étudiante ouverte aux films d'écoles. Les meilleurs films sont départagés par un jury de professionnels de cinéma en partenariat avec l’Association des Responsables de Distribution Artistique (ARDA). Des prix furent remis par le jury, le Grand Prix, le Prix Jeunes Talents, les Prix d’interprétation ARDA et les prix du public.

En 2019, le troisième Festival des Films Courts Dinan s'étend sur trois jours et reçoit des invités de marque tels que les réalisateurs Jean Becker et Jacques Doillon ou encore  le célèbre journaliste Patrick Poivre d'Arvor.

Aujourd'hui, l'association prend le soin de mettre en lumière des rétrospectives, des séances spéciales, des séances jeune public et des master class. Présenté au festival de Dinan, un film aura une visibilité pour les professionnels présents. C’est aussi l’occasion pour les sélectionnés de révéler les différents talents à des potentiels partenaires ou diffuseurs présents tous les ans pour découvrir de nouveaux talents.

En 2020, Philippe Gautier est le plus jeune dinannais à recevoir la médaille d'honneur de la Ville pour son travail de développement du festival.

L'éducation à l'image

L'éducation à l'image est encadrée par le professeur de cinéma du collège-lycée Les Cordeliers de Dinan, Arnaud Lemaitre.

Cette sensibilisation au cinéma peut prendre des formes différentes, de l’échange des professionnels du cinéma au travail de réflexion pour remettre un Prix du public : dans tous les cas, cela permet au public d’échanger sur les œuvres avec des professionnels pour aborder la démarche de création.