HORS-CHAMP : CHAD CHENOUGA / INTERVIEW

Le Télégramme s'entretient avec Chad Chenouga, président du jury.

Le Télégramme : C’était votre première fois à Dinan, comment êtes-vous arrivé ici ?

Chad Chenouga: « C’est Philippe Gautier, fondateur de ce festival du court-métrage, qui m’a sollicité. Je dois dire que j’hésitais un peu au début mais il était tellement enthousiaste que je suis venu. J’ai de plus un bon rapport avec la Bretagne. Je donne des cours à Vannes et je suis passé récemment à Saint-Brieuc pour présenter mon dernier film « De toutes nos forces». »

25 films étaient présentés… Avez-vous été satisfaits du voyage ?

« La sélection était de bonne tenue. Il y avait beaucoup de comédies, de feeling good movies, mais aussi des films plus « sociales ». Cette diversité était très bien. Pour le reste, j’adore les courts-métrages. J’en ai moi-même financé une dizaine et c’est quelque un art que j’apprécie énormément. Ils donnent à voir ce que les jeunes réalisateurs des nouvelles générations ont envie de dire. Cela dit toujours quelque chose de notre époque.»

Avez-vous repéré des acteurs, des réalisateurs, qui pourraient vous intéresser ?

« Nous avons trouvé de très bons jeunes acteurs. Dans le film Rodéo et Bug, notamment. Le jury a donné une mention spéciale à l’acteur de la Parenthèse des huîtres qui a adopté une position assez fine dans la peau d’un homme travestie. Évidemment, il n’y a pas beaucoup d’échanges eux avant la délibération pour éviter tout copinage. Mais après, nous échangeons. Le festival permet aussi de créer, ou d’étayer un, réseau. Il m’arrive d’en revoir sur Paris, après ces événements. »

La composition du jury était intéressante pour cela…

(de gauche à droite) Lan Xuan-Hoang, Fanny De Donceel et Chad Chenouga.

« La présence cette année dans le jury de deux directrices de casting est une chose assez rare dans ces compétitions. Or, c’est logique de les voir ici : elles sont là pour détecter de nouveaux bons acteurs et ceux-ci commencent par faire du court-métrage. »

Si vous deviez mettre un bémol à ce festival ?

« Le jury avait peut-être la légère frustration de ne pas pouvoir remettre assez de prix. Il y avait beaucoup de films en compétition et au final peu de récompenses alors que beaucoup de courts-métrages étaient de qualité.  Je pense qu’il pourrait être intéressant d’essayer de faire venir des scolaires également, pour découvrir les films et pour être sûr de remplir encore plus les lieux. »

Un point positif ?

« Outre la programmation, la ville est vraiment géniale. Même sous le brouillard, avec en toile de fond la mobilisation des gilets jaunes, le cadre de la ville est magnifique. Le cinéma est également parfait. Tout est propice pour faire un grand festival. »

Découvrez le palamrès du Jury !

GRAND PRIX 2018

« Ange et Ovni » de Sandrine Béchade 

Le scénario met en scène une fillette de 13 ans, jouée par la fille de Sandrine Béchade, Lénie B. Desrosiers, convaincue de ne pas appartenir à sa famille. L’univers, les acteurs, le déroulé filmique… C’est tous ces éléments qui ont convaincu le jury, d’après son président. « Il y a une vraie sortie des sentiers battus ». Sur l’ensemble de la sélection, Philippe Gautier, qui a lancé ce festival à Dinan, a voulu marquer que « les films du palmarès sont à l’heure de la société actuelle ».

PRIX DU PUBLIC 2018

« Ambitious » de Raphaël Guionnet

Le thème du film ? L’histoire d’un jeune homme prêt à tout pour devenir le plus grand acteur de tous les temps. Une trame simple qui a su séduire les cinéphiles présents en moins de neuf minutes. Le court-métrage a remporté le prix du public.

PRIX JEUNES TALENTS + PRIX D'INTERPRETAITON ARDA

« La parenthèse des huîtres » de Camille Farnier

L’histoire de Rose, une chanteuse transsexuelle qui tente de stabiliser sa vie après un dernier concert. Malheureusement pour elle, la grève va bousculer son emploi du temps l’obligeant à remettre son destin aux mains de Paul, un pêcheur du coin, seul personne à pouvoir lui permettre de partir à temps. Particulièrement apprécié, en particulier grâce à la performance de son acteur principal, ce film a remporté le prix du meilleur court-métrage dans la catégorie Jeunes talents ainsi que la Mention Spéciale Arda pour Michael Assié.

© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/dinan/les-laureats-du-festival-18-11-2018-12137710.php#4ru2hUshLbQvgpJq.99